Luttons ensemble contre la précarité!

Photo Valdemar Verissimo

de: Catarina De Sousa Vieira, déléguée SSP - Section Trafic Aérien

Mesdames et Messieurs, bienvenue sur le vol Swissport 1109 à destination de la précarité.

Swissport est une compagnie avec laquelle il est agréable de voyager quand on est actionnaire, mais pas quand on est employé !

Quand on est actionnaire, on voyage en première classe et on touche des millions de francs de dividendes chaque année. Quand on est employé-e, on voyage en soute et on voit les conditions de travail et le salaire diminuer. Voici un panel des services disponibles à bord.

Les coûts constants.

C’est un nouveau divertissement proposé par la compagnie.

Règles du jeu: sur un plateau, vous avez plusieurs pièces telles qu’augmentation de salaires, primes diverses, création de fonctions, etc. Le but est de conserver le même nombre de pièces sur le plateau. Si vous voulez acquérir une nouvelle pièce, il faudra vous séparer d’une autre.

Nous avons le regret de vous annoncer que ce service n’est plus disponible à bord, à la suite de l’apparition d’un virus appelé Covid-19. Ce dernier a eu un impact direct sur les coûts constants et nous ne serons en mesure de vous proposer qu’une alternative appelée diminution des charges.

Diminution des charges de 20 à 25%.

Pour rester compétitive et faire face à la crise, l’entreprise prétend devoir baisser les charges de 20 à 25%. Qu’est-ce que cela représente? Est-ce qu’on parle de 1 franc, ou de plusieurs millions? Difficile à dire, nous n’avons aucun chiffre. Aucun tract qui nous montre vraiment quels sont les pertes et bénéfices de Swissport. Devons-nous signer un chèque en blanc, ou demander que la société présente enfin des chiffres ?

Travail précaire.

L’entreprise emploie de nombreux auxiliaires qui gagnent moins que les employé-e-s fixes, alors qu’ils-elles exercent dans certains cas les mêmes fonctions. Les auxiliaires ne touchent pas la prime pour le port de charge parce que, c’est bien connu, ils sont plus forts que les fixes. Les auxiliaires ne touchent pas de prime pour l’assurance maladie parce qu’aucune maladie ne peut les attaquer, même pas le Covid-19. Les auxiliaires ont moins de jours de vacances que les fixes parce qu’après tout, en travaillant à l’aéroport, c’est comme si nous étions déjà en vacances.

Travaillons plus et gagnons moins.

Pour terminer le vol en beauté, l’entreprise vous propose d’effectuer plus de tâches et travailler plus longtemps, tout en renonçant à une partie de votre salaire! Attention, cette offre n’est valable que jusqu’au 30 septembre. Après, elle deviendra un standard de la compagnie.

Mesdames et Messieurs, si ces conditions de vol vous conviennent, bienvenue à la précarité !

Toutefois, nous vous informons qu’une nouvelle destination est disponible au départ de Genève aéroport. Il s’agit de la dignité au travail. Vous pouvez l’atteindre en prenant le vol Lutte 1109, opéré par la compagnie syndicats.

Ce vol sera mouvementé. Il passera par des zones de turbulences, mais la destination en vaut le prix: des salaires et des CCT dignes, plus de division entre les travailleurs-euses et pas de licenciements.

Si vous êtes intéressé-e-s par cette destination, merci de contacter les secrétaires syndicaux, qui vous indiqueront les démarches à suivre.

Restons uni-e-s et battons-nous pour des conditions de travail dignes !

Bon voyage !


Discours prononcé lors de la manifestation du 11 septembre 2020 à l’Aéroport international de Genève.

Cette News au format PDF

 

Contact

SSP Trafic aérien
Route de l'aéroport 5
case postale 784
1215 Genève 15

Tel +41 (0)22 798 30 57

Enable JavaScript to view protected content.